24thJan

JOURNÉE MONDIALE DE LA FEMME SPORTIVE : LES FEMMES A L’HONNEUR

Constat est de voir que beaucoup de personnes en général et les femmes en particulier ne connaissent l’existence de cette journée qui est destinée à la gente féminine en général et particulièrement à celle sportive de par le monde. Commençons tout d’abord par son historique.

   1. Historique

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel français eu fait constat de la faible représentation médiatique de la femme sportive dans les médias ont proposé une journée internationale de la femme sportive depuis le 24 Janvier 2014.

Ledit Conseil en collaboration avec le Comité national olympique et sportif français ; la journée internationale du sport féminin dont l’objectif est de permettre au sport féminin de gagner en visibilité et de contribuer à sa meilleure représentation dans les médias.

   2. Objectifs

Cette opération de médiatisation de la femme sportive s’organise autour de 4 grands axes à savoir :

  • Le développement de la pratique féminine du sport ;
  • La présence des femmes dans les instances dirigeantes sportives ;
  • L’économie du sport féminin ;
  • La grande médiatisation du sport féminin

De manière générale la situation de la femme en général reste précaire dans le monde. Toutefois, nous observons que la situation des femmes s’est améliorée depuis cette dernière génération (30 ans). De plus en plus présente dans tous les domaines, administration, politiques, défense, économie, sport et culture, les femmes ne réclament plus mais elles agissent. Doté de nombreux talents, la femme dans le monde prend de plus en plus son destin dans les mains et cela se fait de plus en plus ressentir.

   3. La femme sportive en Afrique et au Cameroun

Le sport est le domaine qui met tout le monde ou quasiment tous d’accord, c’est un moment de partage et les femmes y contribuent pour beaucoup. Jadis on pensait que leur place se limitait à la cuisine et aux tâches ménagères mais aujourd’hui on regarde le sport masculin et le sport féminin au même niveau de compétence. Comme le « sport roi par exemple », nous retrouvons des légendes continentales en Afrique notamment Gaëlle ENGANAMOUIT l’icône du football féminin au Cameroun et en Afrique, Soraya HADDAD au judo catégorie 54 kg algérienne né en 1984 et plusieurs fois médaillé de bronze aux jeux olympiques , l’Ethiopienne Almaz AYANA, championne du monde du 10.000 m (30.16.33) et médaillée d’argent au 5.000 m (14.40.35)