24thAvr

MALADIES CARDIOVASCULAIRES ET IMPACT SOCIAL

La transition économique, l’urbanisation, l’industrialisation et la mondialisation entraînent des modifications des modes de vie qui favorisent la survenue des maladies cardiovasculaires. Les soins cliniques des maladies cardiovasculaires sont coûteux et prolongés. Ces dépenses directes détournent les faibles ressources des familles et de la société sur les soins médicaux. Les maladies cardiovasculaires touchent les individus autour de la cinquantaine ; elles compromettent ainsi l’avenir des familles qui dépendent d’eux et sapent le développement des pays en les privant des ressources humaines aux années de plus grande productivité. Dans les pays en développement, on observe dans les groupes socio-économiques défavorisés une plus grande prévalence des facteurs de risque, une plus forte incidence et une mortalité plus élevée. en effet 37% des décès avant l’âge de 70 ans sont liés aux maladies cardiovasculaires dans ces pays ; témoignant ainsi du fort impact social des maladies cardiovasculaires dans le monde [1].

En Europe, le cout direct des maladies cardiovasculaires représente environ 10% de la dépense de santé des pays européens. Aucune évaluation pour l’instant n’a été réalisée pour les pays d’Afrique subsaharienne en général et la Cameroun en particulier surtout en ce qui concerne le cout global de prise en charge des maladies cardiovasculaires. Mais pour ce qui est des accidents vasculaires cérébraux, kontchou et al ont montré que les couts variaient de 435 672 FCFA (664 €)  à 951 855 FCFA (1450 €) par patient [2], tandis qu’en 2013 Njankouo et al ont trouvé a des couts moyens de prise en charge par patient de 802 355 F CFA [3] .

L’impact social des maladies cardiovasculaires est important et nécessite donc des moyens de prévention adaptés afin de limiter les dépenses qui en découlent.

 

Références :

1.         OMS | Lutte contre les maladies cardiovasculaires: priorités stratégiques [Internet]. WHO. [cited 2018 Apr 20]. Available from: http://www.who.int/cardiovascular_diseases/priorities/fr/

2.         Kountchou MAK, Kuate Tegueu C, Doumbe JN, Mapoure Y, Tchaleu B, Noubissi G, et al. Variations et déterminants du coût de prise en charge hospitalière des accidents vasculaires cérébraux au Cameroun. Rev Neurol (Paris). 2017 Mar 1; 173:S97–8.

3.         Njankouo YM, Tegue CK, Kouna PEBA, Namme HL, Sone AM, Kongnyu AN. Coût des Accidents Vasculaires Cérébraux à l’Hôpital Général De Douala. Health Sci Dis [Internet]. 2014 Sep 6 [cited 2018 Apr 20]; 15(3). Available from: http://www.hsd-fmsb.org/index.php/hsd/article/view/425